logo Université laval

Chaire de théologie Monseigneur-de-Laval

Grand Séminaire de Québec et château Frontenac

Historique

Au moment de sa création le 2 juin 2000, la « Chaire Monseigneur-de-Laval pour l’enseignement et la recherche sur l’intelligence de la foi dans la modernité » était le fruit d’une concertation entre trois partenaires :

Plusieurs formules ont été examinées pour rencontrer les objectifs de la formation au presbytérat, au niveau universitaire, et ceux de la recherche dans le secteur de la théologie catholique. L’Œuvre du Grand Séminaire de Québec a considéré le meilleur moyen de constituer un fonds de capital assurant une subvention annuelle en appui aux activités d’enseignement et de recherche visées. Ces activités devaient répondre aux objectifs de formation du Grand Séminaire de Québec et pouvoir être confiées à la Faculté.

Dès les premières discussions à ce sujet, la visée du projet consista à doter l’Université et sa Faculté de théologie et de sciences religieuses d’un outil durable pour assurer le développement de l’enseignement de la théologie catholique universitaire et ce, dans le meilleur intérêt de l’Université, du Grand Séminaire et du Diocèse de Québec. La création d’une Chaire  d’enseignement et de recherche garantissait aux partenaires un engagement ferme en faveur de la consolidation de l’enseignement théologique dans l’Université. Par cette action, un signal clair était aussi donné à l’Église de Québec, à l’Université Laval et à la société québécoise au sujet de la place de la théologie dans l’institution universitaire et de l’appui qu’une telle formation recevait du milieu environnant.

La première titulaire de la Chaire fut madame la professeure Anne Fortin (2000-2006). Monsieur Marc Pelchat est le second titulaire de la Chaire depuis 2007 et c’est à ce moment que la Chaire s’est vue attribuer son nom actuel.